Infractions routières des salariés : cela va coûter cher aux chefs d'entreprises

Infractions routières des salariés : cela va coûter cher aux chefs d'entreprises
New
dans Droit du Travail,
par

Le projet de loi de modernisation de la justice du XXIè siècle, (en cours d’adoption), prévoit d’imposer aux employeurs, à compter du 1er novembre 2016, de dénoncer leurs salariés coupables d’infractions routières avec des véhicules professionnels.

Les infractions concernées sont celles qui sont constatées par les appareils de contrôle automatique (radar, vidéo-verbalisation) et dont la liste sera fixée par décret.

 

Important : le fait de refuser de dénoncer son salarié fera peser sur le chef d’entreprise le risque d’être condamné à une contravention de la 4è classe, d’un montant allant jusqu’à 750 € pour chaque infraction constatée.

 

Dénoncer ou pas ses collaborateurs, ce sera un vrai dilemme !!

Obtenez le meilleur conseil en droit du travail pour votre entreprise

Contactez un de nos avocats spécialisés en droit du travail et des relations sociales

Contactez nous