XS
SM
MD
LG
XL
Droit du Travail
par Arnaud Rimbert

Prêt d'argent à un salarié : comment se faire rembourser ?


La Cour de cassation a récemment établi la possibilité pour un employeur d’opérer des retenues sur salaire dans la limite de la fraction saisissable, lorsqu’il a consenti un prêt à un salarié qui ne le rembourse pas. (Cass Soc, 15 janvier 2014, n° 12-19739)

Un salarié a saisi la juridiction prud’homale pour contester la légalité de retenues sur salaire opérées par son employeur au titre de remboursement de différents prêts et avances sur salaires qu’il lui avait consentis.

L’employeur, condamné en appel au paiement de rappels de salaire résultant de compensations salariales illégales et de retenues sur salaires injustifiées, se pourvoit ainsi en cassation.

 

La Chambre sociale casse l’arrêt l’appel au visa des articles L.3251-1, L.3251-2 et L.3251-3 du Code du travail, rappelant que les créances détenues par l’employeur à l’égard d’un salarié peuvent donner lieu à compensation dans la limite de la fraction saisissable du salaire, sauf si ces créances résultent d’avances en espèce ou de sommes dues pour fournitures diverses.

D’une part, estimant que la créance résultant d’un acompte versé au salarié sous la forme d’un crédit ouvert pour l’achat de marchandises au sein du magasin où il travaille constitue un véritable prêt, elle en déduit que son remboursement peut être obtenu par un système de compensation opéré par retenue sur salaire dans la limite de la fraction saisissable.

D’autre part, considérant que la créance de l’employeur résultant d’un prêt consenti à un salarié dans le cadre d’une convention distincte du contrat de travail pour une durée spécifique ne constitue pas une avance sur salaire, elle censure l’arrêt d’appel qui, affirmant le contraire, avait jugé que l’employeur ne pouvait se rembourser au moyen de retenues successives ne dépassant pas le dixième du montant des salaires exigibles.

De ce fait, la Haute juridiction valide la compensation, dans la limite de la fraction saisissable du salaire, des sommes restant dues par le salarié au titre du prêt avec son salaire.


Arnaud Rimbert

Avocat associé, Bordeaux

Avocat expérimenté, j'accompagne les chefs d'entreprise au quotidien pour les aider à faire face à leurs problématiques courantes concernant la gestion de leur personnel au sens large. Disponible, réactif, compétent et souriant, j'aime mon métier et l'exerce avec plaisir.

Contactez nous

Obtenez le meilleur conseil
en droit du travail pour votre entreprise

Obtenir du conseil

Confidentialité et réactivité
Nos avocats interviennent partout en France

Continuer
La lecture